Une paire de vases couverts Imari en provenance de Chine à décors de fleurs et feuillages d’époque première moitié du 18ème siècle.

Ils sont ornés d’une belle garniture en bronze ciselé et doré d’époque Louis XV.

Au milieu du XVIIe siècle, la Chine connaît une période de troubles politiques due au passage de la dynastie Ming à la dynastie Qing. La production de porcelaines d’exportation s’en trouvant alors considérablement amoindrie, les Européens cherchent à trouver d’autres pays fournisseurs. Les Hollandais, qui ont le monopole du commerce avec le Japon, se mettent alors à importer la porcelaine japonaise.

Cette porcelaine se caractérise par un décor utilisant trois couleurs : le bleu de cobalt posé sous couverte, le rouge de fer et l’or posés sur couverte. Elle présente surtout des motifs floraux et a été appelée  » Imari  » du nom du port de l’île de Kyûshû d’où elle était exportée.

Une fois que les Chinois reprirent leur production de porcelaines, vers 1720, ils s’adaptèrent à l’engouement des Européens pour l’Imari et produisirent des pièces inspirées des porcelaines japonaises, les Imari chinois. Les Européens se tournèrent alors à nouveau vers les centres de production chinois qui proposaient des pièces moins onéreuses que les pièces japonaises.

 

Dimensions

Hauteur : 36 cm

Largeur : 22 cm

Profondeur : 17 cm