Petite commode de forme droite, en bois de placage marqueté d’une nature morte en façade et de vases fleuris sur les côtés, ouvrant par trois tiroirs, le supérieur formant écritoire, les deux inférieurs sans traverse.

Montants arrondis à cannelures simulées et pieds cambrés.

Belle et riche ornementation de bronzes ciselés et dorés tels que frises d’entrelacs, fleurons, baguettes d’encadrement, chutes, cul de lampe et pieds griffes.

Estampille de Charles TOPINO, reçu Maître en 1773 et poinçon de la Jurande des Menuisiers Ebénistes (JME).

Dessus de marbre brèche d’Alep.

Epoque Transition

 

Provenance

Il existe plusieurs exemplaires de notre commode :

– l’une se trouvait dans la Collection Espirito Santo à Paris en 1955 (reproduite p.88 dans «le mobilier français du XVIIIème siècle», par Pierre Kjellberg).

– une autre, avec quelques variantes dans les bronzes, est reproduite en couleurs p. 75, dans «Charles Topino», par Sylvain Barbier Sainte Marie (doc. Sotheby’s, Monaco).

– une autre encore dans «Le Dix-huitième siècle français», Hachette 1956, page 41 photo C (collection Touzain).

 

Dimensions

Hauteur : 86 cm

Largeur : 94 cm

Profondeur : 52 cm